L’Association Médico Éducative Rouennaise est une association à but non lucratif qui gère des établissements et services sociaux et médico sociaux. Elle a été créée à l’initiative de quelques parents, désemparés d’avoir un enfant qui n’était pas comme les autres et d’avoir fait le constat qu’aucune structure n’existait pour les accueillir. Déclarée à la Préfecture de la Seine Maritime le 22 décembre 1958, son  but était la rééducation, la réadaptation ou le perfectionnement de tout déficient. Son siège social est situé dans la commune de Mont Cauvaire. Depuis sa création, l’association n’a cessé d’évoluer. Elle compte, aujourd’hui, un IME, une section Autistes, 2 foyers de vie avec internat et semi internat, un Atelier de jour, un Foyer d’Accueil Médicalisé, un SESSAD pour personnes avec TSA cogéré avec SESAME AUTISMES NORMANDIE et un service « Répit » cogéré avec SESAME AUTISME NORMANDIE et l’APEI de la région Dieppoise. L’association prône les valeurs du respect, de la solidarité, de l’implication et du dynamisme, de l’intégrité, de l’innovation, de l’autonomie, de la professionnalité, de l’engagement et de la citoyenneté.

Elle s’engage dans l’accueil et l’accompagnement qualitatif des personnes en situation de handicap, dans leur soutien et la défense de leurs droits.
 

C’est à l’initiative de quelques parents, désemparés d’avoir un enfant qui n’était pas comme les autres et d’avoir fait le constat qu’aucune structure n’existait pour les accueillir, que l’Association Médico Éducative Rouennaise, association loi 1901, a été déclarée à la Préfecture de la Seine Maritime le 22 décembre 1958 (Parution au journal officiel du 6 janvier 1959). Son but était la rééducation, la réadaptation ou le perfectionnement de tout déficient. Le siège social était fixé à l’hôtel de ville de Rouen. Le Conseil d’Administration était présidé par Monsieur FONTAINE, président fondateur.

Le 2 février 1959, l’Association accueille, pour la première fois, 20 enfants inadaptés, qualifiés à cette époque sous le vocable « débiles moyens et profonds » dans les locaux du centre aéré Allorge, prêtés par la ville de Rouen, situés avenue des canadiens à Grand-Quevilly.

Cette structure a été dirigée par Dominique Lefort jusqu’à son décès tragique d’où le nom actuel de l’I.M.E. L’éducatrice de l’époque avait alors été nommée directrice.

À cette époque, un ramassage permettait d’amener les jeunes sur leur lieu d’accueil. Le fait d’être hébergé dans des locaux prêtés, obligeait le personnel, tous les mercredis soir et les vendredis soir, à libérer les locaux pour laisser place au centre aéré.

En 1966, la ville de Grand-Quevilly met à la disposition de l’Association un pavillon pour y accueillir 25 adolescents.

En 1967, un centre d’hébergement spécialisé (sans internat) est ouvert pour 25 enfants - lourdement handicapés - de 6 à 14 ans. Malgré les conditions d’accueil précaires, les parents apprécièrent la prise en charge chaleureuse de leur enfant.

C’est en 1969 qu’a été organisée la première kermesse pour récolter quelques fonds.

En 1971, l’A.M.E.R construit un bâtiment en préfabriqué sur un terrain, avenue des canadiens, mis à disposition par la ville de Rouen.

Devant le nombre croissant des demandes d’admission et les difficultés de fonctionnement, l’Association a réfléchi sur les moyens d’être dans « ses locaux » et c’est grâce à un professeur de sport du collège de Normandie et sous l’impulsion de Monsieur DESMARET, directeur de la Direction Départementale de la Solidarité, qu’en 1972-1973, l’A.M.E.R acquiert l’ancien collège de Normandie.

Il s’agit du Domaine du Fossé situé à Mont-Cauvaire, à quelques kilomètres de Rouen. Il se compose de 3 bâtiments en briques dans un parc d’environ 30 hectares. 

Après avoir fait effectuer les travaux indispensables pour le bon fonctionnement, le transfert a lieu en 1974 et, en octobre de cette même année, la capacité d’accueil est fixée à 110 enfants et adolescents de 5 à 20 ans. Les bâtiments « les pommiers » et les «rosiers» accueillent alors les jeunes, toujours dans des conditions matérielles difficiles.

Le 7 novembre 1974, l’A.M.E.R. déclare, à la Préfecture, le transfert de son siège à Mont-Cauvaire (journal officiel du 27 novembre 1974).

Le transfert sur Mont-Cauvaire a contraint l’Association à organiser un ramassage pour amener chaque jour ces jeunes pour une grande partie résidant sur ROUEN et sa banlieue.

Pour permettre à l’A.M.E.R. de devenir propriétaire du Domaine du Fossé à Mont-Cauvaire, celle-ci a eu recours à un emprunt important et c’est à cette époque que la composition du Conseil d’Administration a été modifiée : pour moitié des parents d’enfant handicapé et pour moitié d’élus représentant des syndicats de collège.

Tous ces jeunes accueillis initialement ont grandi et les structures pour adultes sont inexistantes. C’est pourquoi, en février 1979, l’A.M.E.R est autorisée à reporter l’âge de sortie à 25 ans. En 1980, un arrêté préfectoral porte la capacité d’accueil de l’I.M.E. à 120 places.

Un bâtiment restant inoccupé sur le site, permet à l’A.M.E.R., d’envisager un accueil pour adultes. En septembre 1982, un arrêté préfectoral autorise la création d’une section « foyer occupationnel » pour 25 adultes de 20 à 35 ans. Les deux premiers groupes sont accueillis provisoirement dans les locaux de l’I.M.P.R.O. (institut médico-professionnel). Les travaux dans le bâtiment « les pommiers », pour y accueillir ces adultes, sont commencés.

En septembre 1983, le bâtiment « les pommiers » accueille le foyer occupationnel pour 25 adultes répartis en 4 groupes.

En 1986, une extension du foyer occupationnel permet de faire passer la capacité d’accueil de 25 à 40 places.

Sous la pression de quelques parents qui vieillissent, et face à l’opportunité d’obtenir un don important de la Fondation Lord Michelham of Hellingly, l’A.M.E.R. envisage, toujours dans le bâtiment « les pommiers », aux 1er et 2ème étages inoccupés, la création d’un hébergement.

En avril 1986, le foyer d’hébergement accueille 20 adultes.

En septembre 1992, le foyer occupationnel connaît une nouvelle extension portant ainsi la capacité d’accueil à 52 adultes.

Le problème de la continuité de la prise en charge des adultes reste une préoccupation importante pour l’A.M.E.R. et une occasion se présente d’installer, en ville, une structure pour 25 adultes.

En janvier 1995, il est ouvert, à Sotteville-lès-Rouen, un atelier de jour pour 25 adultes habitant principalement la rive gauche.

Pour répondre à la demande d’hébergement des familles inquiètes de l’avenir de leur « enfant », l’A.M.E.R. et l’O.P.A.C. ont travaillé sur un projet de foyer de vie sur BOSC Le HARD, qui leur permettrait de bénéficier d’une intégration dans un village où la proximité des commerces et l’animation sont particulièrement intéressantes.

En 1996, un foyer d’hébergement de 30 lits pour adultes de plus de 35 ans et 10 adultes en externat est créé. Dès l’ouverture de cette structure, l’Association envisage, sur le terrain restant, de réfléchir à une extension pour adultes vieillissant.

Une association qui accueille des enfants, en situation de handicap, ne peut rester indifférente au problème de l’autisme. En 2005, il est créé une structure pour jeunes autistes sur le site de Mont-Cauvaire et dans le bâtiment des « pommiers », après y avoir effectué des travaux spécifiques pour recevoir une capacité de 8 jeunes répartis en 2 unités.

En septembre 2006, la capacité de cette structure est passée à 12 places.

Le 19 septembre 2009, l’association fête les 50 ans de sa création, en réunissant, sur le site de Mont-Cauvaire, les résidents de tous les établissements, leurs parents, mais également l’ensemble du personnel, ainsi que des associations amies.

Afin de répondre, tant aux exigences des normes d’accessibilité, qu’au projet de rénovation et de création d’ateliers, la première pierre des travaux de restructuration du bâtiment « les pommiers » a été posée le 17 Juin 2011. Le vendredi 15 novembre 2013 s’est tenue la cérémonie d’inauguration de l’extension et de la rénovation de ce Foyer de vie, lequel accueille 52 adultes en atelier de jour, 23 en hébergement. Depuis le début de l’année 2014, une place d’accueil temporaire a été créée.

Le 19 Octobre 2012, l’A.M.E.R. a fait l’acquisition d’un terrain édifié d’un bâtiment à rénover, attenant à l’ensemble « les Rosiers », accueillant la Section d’Initiation et de Première Formation Professionnelle, en vue de procéder à une restructuration nécessaire des ateliers, et du bâtiment en lui-même.

Depuis le mois de septembre 2013, 10 places d’hébergement du foyer de vie « Les Lauriers » situé à BOSC LE HARD, ont été transformées en places de foyer d’accueil médicalisé. De sorte, la capacité d’accueil de ce foyer de vie est ainsi répartie : 10 places d’accueil de jour, 20 places d’hébergement et 10 places de foyer d’accueil médicalisé.

L’A.M.E.R. figure parmi les cinq associations fondatrices du « réseau Autisme TED 276 », officiellement créé le 4 Juillet 2013, après plus de quatre années de travail en commun.

Le « réseau AUTISME-TED 276 » a pour ambition de permettre la poursuite, et le développement, de la coopération inter-associative, déjà installée, et de l’étendre à des partenaires associatifs nouveaux, pour œuvrer de façon encore plus efficace à des avancées constructives dans l’accompagnement des personnes avec autisme ou troubles envahissants du développement.

Dans la continuité de cette volonté de travail en partenariat, l’A.M.E.R et l’association dénommée « AUTISME 76 » vont gérer, conjointement, à compter du 1er septembre 2014, un service d’éducation spéciale et de soins à domicile (SESSAD), d’une capacité de douze (12) places, ainsi qu’un service d’offres alternatives, et de répit, pour des enfants avec autisme, et autres troubles envahissants du développement (TED), dont la création a été autorisée le 13 septembre 2013, consécutivement à un appel à projets, diligenté par l’Agence Régionale de Santé de Haute-Normandie.

 

L’AMER est administrée par un conseil d’administration de 13 membres. Le conseil élit en son sein un bureau. 


LE CONSEIL D'ADMINISTRATION

  • TAUPIN Françoise : Présidente
  • FLAHAUT Daniel : Vice-Président
  • HOURDEL Philippe : Trésorier
  • SIMON Claude : Secrétaire
  • BOURNISIEN Josette : Administrateur
  • CHEMINELLE Laurent : Administrateur
  • CROISE Lydie : Administrateur
  • DARRAS Nathalie : Administrateur         
  • DERIVAUX Th-Marie : Administrateur
  • LABIT Romuald : Administrateur
  • LAGACHE Claudine : Administrateur     
  • PUSATERI Patrice : Administrateur
  • BOURBON David : Administrateur


MEMBRES de DROIT

  • Madame Séverine MARTINE-FRILOUX : Représentant la C.P.A.M.
  • Monsieur Jean-François BUTEL : Représentant le rectorat
  • Monsieur GROULT : Président de l’U.R.I.O.P.S.S.


CONSEILLERS TECHNIQUES

  • Monsieur ANOUJ Arnaud : Directeur Général
  • Maître MOREAU Gérard : Notaire
  • Mme LETERC Cécile : Commissaire aux comptes

      

Le Conseil d’Administration se réunit au moins 4 fois dans l’année. Il décide des orientations générales de l’association, Le Bureau, composé de quatre membres élus pour une durée de 3 ans également, peut se réunir autant de fois que ses membres le souhaitent. Il est chargé de veiller à la mise en œuvre des décisions prises par le conseil d’administration. Il organise et contrôle le fonctionnement des commissions pouvant être constituées.


COMITÉS ET COMMISSIONS


Le comité des fêtes

Composé de bénévoles, le comité des fêtes organise, anime et gère l’ensemble des manifestations Associatives. Ces manifestations sont au nombre de 4 par an :


  • Loto en Février
  • Brioches en Mars
  • Kermesse en Juin
  • Couscous en Octobre


Les différentes manifestations permettent de récolter des fonds destinés à financer des projets en faveur des enfants, jeunes et adultes accompagnés au sein des établissements de l’AMER.


Composition :

  • Michel BADAILLE - Liliane BECKER - Dominique BECKER
  • Marc BESNARD - Mme BERANGER -  David BOURBON
  • Lydie CROISE - Béatrice et Denis DABOVAL - Françoise DAVENET
  • Thérèse Marie DERIVAUX - Evelyne et Daniel FLAHAUT - Marie Thérèse LEBOURG
  • Corinne MEYRAN - Claude et Françoise TAUPIN


La commission « Travaux »

Elle suit les différents chantiers ouverts au sein de l’Association. Elle fait le point sur les travaux en cours et les projets à venir. Elle développe une réflexion autour de certaines problématiques en relation avec les dossiers relatifs à des projets ou des travaux d’évolution/adaptation des locaux, Elle peut identifier et d’analyser les besoins en matière d’équipements au sein des bâtiments de l’AMER.


Composition :

  • Le Vice-Président : Daniel FLAHAUT
  • Le directeur général : Arnaud ANOUJ
  • Le responsable technique : Landry LEFRANCOIS
  • Un administrateur : Laurent CHEMINELLE
  • Les acteurs concernés par les sujets à l’ordre du jour : Architecte, AMO, DAF, Direction de secteur..etc


La commission « Finances »

Comme toutes les commissions, la commission financière n’a pas de rôle décisionnaire. 


Suivre, veiller, et évaluer sont donc les maîtres mots qui décrivent ses missions.


> Suivre : les différents engagements financiers, de manière détaillée grâce à de tableaux de bord et/ou de contrôle budgétaire


> Veiller : au respect des budgets et à la correction des engagements par rapport aux principes de l’Association et à son projet associatif.


> Evaluer : les différents aspects économiques et financiers des programmes en cours, des projets ou des orientations de l’Association comme les nouvelles réalisations, les opérations immobilières, les dossiers importants de gestion courante (par ex. les charges de personnels)


Composition :

  • Le Vice-Président : Daniel FLAHAUT
  • Le Trésorier : Philippe HORDEL
  • Le Directeur général : Arnaud ANOUJ
  • La Directrice Administrative et Financière : Laurence BRASSEUR
  • Les Responsables de secteur : Hélène MALFILATRE « Enfance » et Emilie ROUSSEL « Adultes »


La direction générale

Assurée par Monsieur Arnaud ANOUJ qui :

  • Assure une responsabilité d’ensemble.  Il est garant de la bonne exécution des décisions du Conseil d’Administration, 
  • Assure la permanence de l’administration de l’association. 
  • Met en œuvre la politique générale de l’Association, ce qui lui confère une position hiérarchique sur tous les salariés 
  • Anime l’ensemble des structures techniques et assure l’interface avec les instances statutaires.
  • Assure la représentation, auprès des tiers, dans les différents domaines dans lesquels il a été investi (politique, juridique, technique, administratif, financier).


Le directeur général assure une fonction de décision lui conférant les pouvoirs nécessaires dans quatre domaines essentiels, qui sont :

  1. La mise en œuvre des missions et actions associatives, 
  2. Les ressources humaines,
  3. L’administration,  
  4. La gestion et le management.


Le CODIR

Le Directeur général réuni autour de lui, dans le cadre du comité de direction, 5 compétences représentant les fonctions supports et transversales du siège de l’Association :

  • La direction Administrative et Financière représentée par Laurence BRASSEUR-DAF
  • Le direction Ressources Humaines représentée par Carole PAULY-DRH
  • La Direction du secteur « Enfance » représentée par Hélène MALFILATRE-Directrice Adjointe
  • La direction du secteur « Adultes » représentée par Emilie ROUSSEL-Directrice
  • Le service Maintenance et moyens généraux représenté par Landry LEFRANCOIS-Responsable de service

 

La relation association / professionnels / parents constitue le socle sur lequel doit reposer le bon fonctionnement des établissements et services. Les professionnels, par leurs compétences, leur attention, et leurs observations jouent un rôle déterminant : ils doivent expliquer, préciser la prise en charge qu’ils assurent, et établir un véritable partenariat avec l’association et les familles, de façon à travailler dans un climat de confiance et de compréhension.

La participation des parents est nécessaire. Elle est attendue au sein des organes de l’Association (Assemblée Générale, Conseil d’Administration, Bureau, Commissions) et à travers les actions menées par l’association.

L’association AMER s’engage, dans le respect des recommandations de bonnes pratiques, préconisées par l’Agence Nationale de l’Evaluation et de la qualité des établissements et services Sociaux et Médico-sociaux (A.N.E.S.M.), et/ou de la Haute Autorité de Santé (H.A.S), à :

  • Accueillir toute personne déficiente intellectuellement, ainsi que toute personne avec autisme et autre trouble envahissant du développement, dans le cadre des agréments respectifs de chacun des établissements ou services créés par elle-même,
  • Agir, au sein des établissements gérés et à l’extérieur, pour la protection, le soutien, le bien-être, l’épanouissement et l’accompagnement des personnes handicapées jusqu’à la fin de leur vie,
  • Offrir un accompagnement personnalisé et adapté à chaque situation de handicap,
  • Répondre toujours mieux aux besoins d’accueil, et de prise en charge, des personnes handicapées, en créant, notamment les services et/ou les établissements les mieux adaptés,
  • Veiller, en permanence, à améliorer les conditions de vie et d’épanouissement des personnes handicapées,
  • Faire en sorte que les personnes handicapées aient les mêmes droits que les autres, qu’elles soient écoutées et respectées au même titre que tout un chacun, y compris dans leur intimité,
  • Contribuer à l’exercice des droits et des devoirs de la personne handicapée,
  • Pourvoir aux besoins des personnes handicapées accueillies quels que soient la situation familiale ou les événements familiaux rencontrés.
  • Assurer à l’égard des personnes accueillies au sein de ses établissements, une éducation ainsi qu’un accompagnement de la vie affective et sexuelle, telle que définie dans la charte éthique.


Les objectifs de l’Association vis-à-vis des familles

L’Association s’engage à être, pour les parents, un lieu de soutien, d’aide, d’écoute et d’action au service de la personne handicapée et de sa famille. À ce titre, le fait d’aider les parents à vivre le handicap de leur enfant doit toujours guider l’action de l’Association.

Elle affirme également sa volonté de faire participer un maximum de familles à la vie associative et de mobiliser, parmi elles, des compétences complémentaires afin d’assurer la gestion la plus optimale possible de l’Association et de ses établissements.

L’association s’engage à :

  • Rechercher l’adhésion de chaque professionnel aux valeurs associatives,
  • Faciliter un climat de confiance et de respect mutuel,
  • Favoriser leur participation aux projets de l’association.

L’Association s’engage à faire reconnaître sa place spécifique dans l’accueil et l’accompagnement des personnes handicapées.

À cet effet, elle mènera toute action visant à faire connaître ses activités et entreprendra ou provoquera toute initiative utile pour la reconnaissance des personnes déficientes intellectuelles, ainsi que des personnes avec autisme et autres troubles envahissants du développement.

Enfin, elle poursuivra le développement de tout partenariat nécessaire à la réalisation de ses projets, tout en préservant son indépendance et sa liberté de choix.

 

Plan du site | Nos partenaires | Administration
© 2017 Art-Cad Com' - @roWeb